Papa vieil héros

Le gamin guette le départ du père dans le clapotement mousseux levé par le vent d’ouest.
Dis papa, à quelle heure tu rentres ?
Mais déjà l’homme a bordé la voile claquante aux rafales, et s’incruste fluo dans les vagues lointaines.
Sa monture élancée et superbe plane sur l’océan docile et touche en plein vol la gloire des dieux anciens.
Il se sent des voluptés à frôler ainsi le bonheur, à violer d’un surf violent les lèvres laiteuses de la belle mer.
Mais son rêve chaotique et brutal, soudain dans un jibe d’enfer, le débarque d’une bise du large, et le triangle chatoyant de la toile magique s’échappe incognito du décor sauvage.
A l’oriflamme succède un catadioptre de survie en pointillé dans le temps et l’espace. L’homme fluet, de plus en plus mouillé, de moins en moins fluo, tantôt arc-bouté à sa galère, tantôt à genoux comme en prière sur son custom-radeau, devine là-bas la plage claire, et s'inquiète beaucoup pour l’enfant resté seul.

Rue Caplane © Patrick Charpentier 2013    /    CONTACT : pat.charpentier64@laposte.net

Conception site web : Stephanie AUGRAS                     

Patrick Charpentier
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now