La vie autrement

(extraits)

Photographies : © Laurence Fleury

 

*
Elle a les yeux verts
Gris ou Bleu
Elle est quelque part
De l’autre côté
D’un monde
D’un jour
D’une vie
Son impossible destin
Pousse sa bouche
Ses lèvres
Très loin hors sa tête carcan
Elle me regarde
S’en doute t'elle ?
Et son regard clair
S’échappe infiniment
Aux confins inconnus
De ses failles immenses
Il s’immisce en moi
Trouble mes failles
Je regarde la dame
S’en doute t’elle ?
Sommes-nous miroir ?
Troublant miroir de l’autre ?

**
Le gardien du phare
Détient la clef
Et sans crier gare
La jette à l’eau
Ce gardien est fou
C’est son métier
Un métier où tout
Va à vau l’eau
Et sur la mer noire
Criblée d’écueils
Dansent les miroirs
Du sémaphore
Et les bateaux, hélas
Comme mille cercueils
Heurtent leurs carcasses
Au wharf gris du port
Le gardien bizarre
Fière gargouille
Livre au hasard
Les éclats blancs
Et sa tanière
Repère de rouille
Tresse l'austère
Chemin dément
***
Se noyer.
être englouti par les vagues qui gonflent.
Fabriquer des flots, ériger un océan de papier.
Se perdre, disparaître dans les courants.
Ne plus toucher terre.
Déchirer cette terre qui n’y peut rien.
Déchirer ce qui lui ressemble.
Arracher par lambeaux cette matière qui cède à la pulsion.
Dériver à jamais.
Couler.
Mais la mer se vide inlassablement.
Les vagues de papier s’effacent et la terre demeure.
Se noyer.
Et fabriquer sans fin un énième océan.

Rue Caplane © Patrick Charpentier 2013    /    CONTACT : pat.charpentier64@laposte.net

Conception site web : Stephanie AUGRAS                     

Patrick Charpentier
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now