Conte de l'Estanquet

Il était une fois dans une profonde vallée des Pyrénées, un petit train tranquille qui allait et venait, montant, descendant, portant ses lourdes charges de France jusqu’en Espagne.
Mais un jour, un jour de grand froid, le petit train glissa sur son chemin gelé et dévala, dévala, sans pouvoir s’arrêter, la longue pente de la vallée pour finir sa dégringolade dans le gave engourdi, emportant avec lui le petit pont de l’Estanquet.
Ainsi, depuis ce jour funeste,  plus un homme ne rencontra, aux abords d’un passage à niveau ou dans les méandres de la jolie vallée, le cortège quotidien des lourds wagons tirés avec panache par une rutilante locomotive électrique.
Seul un train fantôme dit-on, descend quelque fois le long chemin de fer et fait crisser ses freins sur le gave sans pont, comme pour nous rappeler encore et encore un passé enfoui et disparaissant insidieusement sous les herbes folles de la voie oubliée.